Projet Jeunesse
 Contes
ACCUEIL
8 à adultes Catégorie
Contes africains

VIH-sida en contes

4 à 8 ans

5 à 12 ans

7 à 13 ans

8 à adultes

Préscolaire


 Rechercher
 

Contes 

8 à adultes



Ne cherche pas trop loin ton héros
 

L'héroine de l'histoire raconte à Jasmine ses problèmes avec Hugo. Elle a besoin d'aide mais elle la refuse.

Si tu lis ou écoutes bien l'histoire, tu verras comment Jasmine va finalement parvenir à l'accompagner jusque chez Jocelyne, la psychologue de l'école.

Les auteurs nous font réfléchir sur les problèmes en apparence insurmontables que peuvent vivre certains jeunes. L'histoire offre un modèle d'intervention d'une amie et nous montre comment l'amitié peut aider les jeunes à faire un pas dans la bonne direction pour amorcer une solution à certains problèmes.

Conte réalisé par des enfants dans le cadre du projet Les jeunes s'approprient leur littérature. Pour en savoir davantage.


Je viens d'avoir quatorze ans et je voudrais te confier ce qui vient de m'arriver. Tout d'abord je voudrais te dire que, d'une certaine façon, grâce à mes malheurs, j'ai compris que, parfois, il ne faut pas nécessairement aller chercher nos héros, nos modèles, ceux ou celles qui changent notre vie, parmi les vedettes, les grandes «stars» du cinéma ou parmi les gens les plus connus.

Moi, mes héros, mes modèles, je les ai trouvés parmi ceux et celles qui m'entourent, parmi ceux qui ont su me conseiller et m'aider dans les moments difficiles. Parfois, ces vrais amis ont de la difficulté à nous comprendre quand nous nous trouvons dans une situation un peu désespérée. Leur grand mérite, c'est d`être patients et déterminés à ne pas nous abandonner dans notre désespoir.

C'est cet été que mon histoire avec Hugo a commencé. Au début, c'était comme un rêve. Malheureusement, ce rêve n'a pas tardé à tourner au cauchemar. Une chance que Jasmine était dans ma vie sinon, je ne sais pas ce que je serais devenue.

Hugo était un gars charmant… et charmeur, peut-être même trop. Son charme, en fait, n'était que manipulation. Je m'en suis rendue compte assez rapidement et je lui ai bien précisé que je n'étais pas prête à aller plus loin dans notre relation. Mais avec ses beaux yeux bleus et son sourire enchanteur, comment résister à ses demandes?

J'avais commencé à m'habituer à ne pas me laisser faire ou bien à trouver des excuses pour ne pas céder à ses avances lorsque je voyais qu'il en exigeait trop. Après un certain temps, il est devenu violent et il a essayé de m'obliger à faire certaines choses par la force. Il lui est même arrivé de me menacer. Ne sachant plus quoi faire, je suis allée me confier à mon amie Jasmine.

Jasmine est une fille ouverte et qui sait écouter. Je n'ai jamais eu de difficulté à lui parler ou à lui confier mes secrets. Lorsque je lui ai raconté mon problème avec Hugo, elle m'a immédiatement conseillée d'aller en parler à la psychologue de l'école. Franchement ! Comme si je voulais que tout le monde soit au courrant de ce qui se passait dans ma vie ! J'ai refusé de suivre son conseil et je lui ai fortement recommandé de s'occuper de ce qui la regardait. En plus, je lui ai interdit d'en parler à qui que ce soit. Pourtant, au fond de moi, j'aurais aimé qu'on m'aide.

Jour après jour, je me demandais si Jasmine n'avait pas raison. Je ne savais pas comment régler mon problème. Je faisais face à tout un dilemme : soit, je restais avec Hugo et je risquais que la situation empire soit, je mettais fin à notre relation. Cette deuxième option était sûrement la meilleure mais j'avais peur. Je ne pouvais prévoir la réaction qu'il aurait, sachant qu'il pouvait devenir violent à n'importe quel moment... J'en avais déjà eu la preuve.

Entre temps, Jasmine était déjà allée discrètement demander conseil à la psychologue de l'école. Elle savait que je n'y serais pas allée de mon propre gré, me connaissant, moi et mon fichu caractère. Elle avait mis ses gants blancs pour m'expliquer qu'elle était allée, malgré mes recommandations, se renseigner auprès de quelqu'un qui s'y connaissait. Sur le coup, cela m'a vexée qu'elle n'ait pas pris au sérieux ce que je lui avais demandé. Je n'avais plus rien à perdre; j'ai quand même pris la peine d'écouter ce qu'elle avait à me dire.

Jasmine m'a expliqué que la psychologue voulait à tout prix me voir car elle était persuadée qu'elle pouvait m'aider. J'ai été très indécise pendant plusieurs jours. Je n'étais pas sûre de vouloir raconter mes malheurs à une adulte qui, peut-être, me jugerait. Cependant, lorsqu'elle m'a promis qu'elle viendrait avec moi la rencontrer, ça m'a rassurée et j'ai accepté.

Jocelyne, la psychologue, était une personne douce et calme qui ressemblait un peu à Jasmine. Elle m'a tout de suite inspirée confiance. La visite s'est bien déroulée. Contrairement à ce que j'avais imaginé, elle ne m'a pas jugée, mais plutôt bien aidée. Après deux visites et plusieurs conseils, j'étais fin prête à aller faire part de ma décision à Hugo. Je m'étais enfin décidée à rompre. Cela ne pouvait plus durer. Lorsque je l'ai rencontré pour lui parler de ma décision, il ne m'a même pas adressé la parole et il est parti.

Jasmine avait été finalement de très bon conseil en me donnant l'idée d'aller voir la psychologue de l'école. J'avais fait une erreur en ne sachant pas l'écouter. Grâce à elles deux, mon esprit était enfin libre et j'avais découvert un personnage important dans ma vie. Le plus souvent nos plus grands héros sont tout simplement nos amis.


PLAN DU SITE |