Projet Jeunesse
 Contes
ACCUEIL
7 à 13 ans Catégorie
Contes africains

VIH-sida en contes

4 à 8 ans

5 à 12 ans

7 à 13 ans

8 à adultes

Préscolaire


 Rechercher
 

Contes 

7 à 13 ans



Voiture noire suspecte


70105

C’est l’histoire d’une petite Audréanne qui se fait suivre par une voiture noire.

Si tu lis ou écoutes bien cette histoire, tu verras comment Audréanne va réussir à s’en sortir et se faire aider malgré sa grande frayeur.

Réalisé dans le cadre d’un projet initié par la CSST par des élèves de 5e année à l’école Des Ormeaux à Laval (Québec) avec la collaboration
de l’Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes

Cette histoire, composée à la suite d’une réflexion avec toute une classe de 5e année sur les facteurs de risques à l’école et autour, est un exemple de situations qui peuvent survenir à des enfants et un modèle de comportement dans de telles situations.

Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes
Projet «Les Jeunes s’approprient leur littérature»
projetjeunesse@hotmail.com

Tous les jours, Audréanne et Chloé passent par le parc de la Mouette pour rentrer chez elles après l’école.  Un vendredi, en quittant l’école, comme d’habitude, elles traversent le parc. En fait, elles s’y arrêtent pour jouer dans les jeux.

Chloé rejoint le module de jeux qui est au milieu du parc. Après une première glissade, elle voit une seringue dans le sable avec plusieurs vieux pansements. Audréanne crie à Chloé : « N’y touche pas! Tu pourrais être contaminée. Vite allons trouver un adulte. » Chloé court chercher sa mère puisque sa maison est toute proche.

Audréanne attend quelques minutes seule et voit s’arrêter une voiture noire devant le parc.  Elle aperçoit un monsieur étrange qui sort de l’auto et lui fait signe de venir.

Audréanne a peur et elle reste là, figée, tandis que le monsieur s’approche d’elle. Elle tremble et elle espère que Chloé va bientôt arriver avec sa mère.

Le monsieur sort quelque chose de sa poche. Elle se demande ce que c’est.  Ça ressemble à de la farine. Elle vient de comprendre que c’est de la drogue et elle hurle en se sauvant.

L’homme la suit en auto. Après deux coins de rues, elle s’arrête parce qu’elle est essoufflée. Elle crie mais personne ne l’entend. Elle aurait voulu appeler la police en faisant le 911 mais, malheureusement, elle n’a pas de cellulaire.

Elle pense aller dans un restaurant qui n’est pas loin et qu’elle connaît bien puisque sa maman y travaillait l’an dernier. Alors elle court à nouveau dans sa direction. Rendue devant la porte, elle voit une affiche « Fermé ».  Elle frappe à la porte pour voir s’il ne reste personne.  Elle aperçoit l’auto noire qui la rattrape.  Elle se met à paniquer et commence à pleurer. 

Après quelques secondes, elle se ressaisit. Elle s’essuie les yeux, se retourne, essaye de trouver une solution. C’est à ce moment qu’elle reconnaît une affiche « Parents-secours » collée sur une fenêtre de la maison d’à côté. Elle sait que « Parents-secours » est un organisme qui assure la sécurité et la protection des enfants et des aînés en offrant un réseau de foyers-refuges sécuritaires. Elle court alors vers cette maison et sonne à la porte.

Quelqu’un lui répond. Toute essoufflée et en pleurs, elle explique sa situation. La dame sort aussitôt de la maison et voit l’auto noire qui fait demi-tour. La dame prend en note le numéro de la plaque d’immatriculation.

Pendant ce temps, Chloé et sa mère cherchent Audréanne aux alentours du parc. Finalement, elles la voient avec une dame s’approcher d’elles. La mère de Chloé se demande qui est cette personne avec elle. 

La dame, Simone Pinson, et Audréanne racontent leur histoire.  La mère de Chloé, qui a un cellulaire, appelle aussitôt la police. Elles retournent au parc mais la seringue n’est plus là. La police l’a peut-être ramassée en faisant sa ronde, pense Chloée.

Deux jours plus tard, on voit aux nouvelles un policier qui explique : « On a finalement trouvé le trafiquant de drogue qui rôdait dans les parcs de notre ville depuis quelques semaines. Nous l’avons retracé grâce à une dame qui a pris en note la plaque d’immatriculation.

En passant, les enfants, faites bien attention si vous jouez dans le parc de la Mouette. Un éboueur y a renversé un sac de vidanges provenant de l’hôpital Ste-Hirondelle. Nos policiers ont trouvé une seringue qui a dû s’échapper du sac. Il pourrait y en avoir d’autres.  C’était monsieur Geai bleu, policier de la ville de L’Aigle, à TVB».


PLAN DU SITE |