Projet Jeunesse
 Contes
ACCUEIL
VIH-sida en contes Catégorie
Contes africains

VIH-sida en contes

4 à 8 ans

5 à 12 ans

7 à 13 ans

8 à adultes

Préscolaire


 Rechercher
 

Contes 

VIH-sida en contes



06 - Le Coq et le Préservatif (Condom)


70911

Ce conte relate une histoire mystérieuse dont le secret nous est révélé.

Si tu lis ou écoutes bien l’histoire, tu verras que, dans la vie, il est toujours bon de s’adresser à des spécialistes et de suivre les conseils qu’ils nous donnent, si on veut être bien renseigné. « Une personne avertie en vaut deux »

Réalisé par Baba Coulibaly assisté par Mariam Diabaté de l'AJMELFEF, Bamako pour le texte et Louise Édith Hébert pour les illustrations ainsi que l’équipe de production de l’Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes.

Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes
Projet «Les Jeunes s’approprient leur littérature»
projetjeunesse@hotmail.com

Il était de bonne heure, ce matin-là, quand Baba voulut prendre son petit déjeuner. Comme d’habitude, il se rendit à la boutique pour acheter des œufs.
Mais, à sa grande surprise, ce jour-là, il tomba sur un œuf sans albumine!



Étonné, il se posa la question : « Comment cela est-il possible : un œuf sans albumine?» il n’en croyait point ses yeux !
Il décida de se rendre immédiatement chez le boutiquier  pour s’informer de la cause de cette anomalie.
-  Pourquoi m’as-tu vendu un œuf sans albumine, lui dit Baba ?
Surpris par le sujet de la question, le boutiquier lui répondit : « Est-il possible qu’il existe un œuf sans albumine ? »
Ils étaient tous les deux frustrés devant leur incapacité à expliquer cette anicroche. Le boutiquier demanda alors à Baba de l’accompagner chez son fournisseur d’œufs, afin d’avoir un éclaircissement sur ce mystère !



En arrivant chez le fournisseur d’œufs, le boutiquier, sans même saluer son ami, le gronda ainsi : « Pourquoi m’as-tu vendu un œuf sans albumine ? »
Stupéfait devant cette impatience, le fournisseur ne lui répondit point !  Mais Baba et le boutiquier continuèrent à insister et à lui poser la même question. C’est à ce moment que le fournisseur prit conscience de l’importance de l’affaire.
À son tour, il les invita à aller ensemble chez l’aviculteur qui l’approvisionne,  afin de tirer cette affaire au clair !



A leur arrivée chez l’aviculteur, le fournisseur d’œufs s’empressa de poser cette étrange question: « Cher ami, il y a déjà plus de dix ans que je m’approvisionne chez toi et je n’ai jamais douté que tu sois digne de ma confiance, mais pourquoi, ce matin, m’a-tu vendu un œuf sans albumine ? »

L’aviculteur suffoqué par la question, se figea devant son poulailler ! Après  de nombreux bavardages entre Baba, le boutiquier et le fournisseur d’œufs, l’aviculteur leur demanda d’entrer avec lui dans le poulailler, afin d’obtenir de son coq géniteur, une réponse définitive au sujet de cette tragédie.



Après que tous furent réunis devant le coq géniteur, dans la basse-cour,  l’aviculteur s’adressa à son coq : « C’est toi la source de tous ces œufs et de ces poussins. C’est donc à toi d’éclaircir ce mystère : comment est-il possible d’avoir produit, parmi tant d’autres, un œuf sans albumine? »



Le Coq géniteur, lui répondit : «  Ne savez-vous pas que le SIDA est en train de faire de nombreux ravages dans ce monde ? Ne savez-vous donc pas que la principale cause de cette maladie est due à des rapports  sexuels non protégés ? Alors, croyez-vous que je me hasarderais à prendre le risque d’avoir une relation sexuelle non protégée avec une poule ? »

Tous furent soulagés par la réponse du coq. Enfin, ils détenaient la clé du mystère ! Ils lui donnèrent raison tout en le félicitant. Ils lui promirent aussi que, dorénavant, ils le seconderaient pour lutter ensemble contre ce terrible fléau du siècle, qui menace l’Univers tout entier et qu’ils se protégeraient, eux aussi, pendant leurs relations sexuelles.

Morale : Ce conte nous rappelle, qu’à l’aide d’informations avisées, on pourra tous ensemble, mieux combattre le grand mal du siècle qu’est le VIH-SIDA.

 

Ce qu’il faut retenir de ce conte….

1. Le SIDA ne s’attrape que lors de relations sexuelles ou quand on est en contact avec le sang d’une personne infectée. Il ne s’attrape ni en parlant à quelqu’un, ni en l’embrassant, ni en vivant dans sa maison.

2. Seul le condom (préservatif) peut vous protéger du SIDA lors de relations sexuelles.

3. Si vous avez eu des relations sexuelles non protégées, vous courrez le risque d’être contaminé par le VIH/SIDA.
Vous devez immédiatement vous rendre dans un centre de dépistage pour tester votre sang. Le test de dépistage est anonyme et gratuit. Sinon, vous risquez de contaminer sans le savoir les personnes que vous aimez.

4. Le VIH/SIDA est une maladie grave et mortelle.
Les personnes malades du VIH/SIDA ont besoin du soutien de leur famille, de leur village, et de leurs amis pour affronter les étapes difficiles de la maladie.

Ce qu’il faut savoir en plus…

Il n’existe pas de médicament pour guérir du VIH/SIDA. Un traitement gratuit permet de vivre plus vieux avec cette maladie, en étant moins malade. Ce traitement s’appelle ARV, et est distribué dans certains centres spécialisés.


PLAN DU SITE |